Affiche Normandy Miami 2.jpg

VanLuc Editions sur métal "Normandy Miami"

Le mot doux de Sahra à l'artiste VanLuc "Un jour j'irai à Miami avec toi"...

" Ce soir j’ai simplement envie de renouveler ma promesse, mon vœu, mon challenge professionnel, ceux de mettre en lumière mon père sur le devant de la scène artistique internationale.  Miami New York Philadelphie Attention on arrive !!!

2020 2022 2025 peu importe...

 

C’est le projet, la création, l'audace qui seront mise à l’honneur. Grâce à vous tous aussi d’ailleurs !

Si mon père en est là aujourd’hui, c’est certainement grâce à sa "lovely wife" comme j’aime dire,

et à votre confiance depuis 20 ans.

 

Je pense sincèrement et objectivement que le potentiel d’exposition d’installations et performances artistiques,

est ici à Arromanches-les-Bains mais également ailleurs...

 

Pourquoi ?

Parce que - et de citer Nietzsche à travers Comte Sponville, un philosophe contemporain que j'apprécie particulièrement :

« L’important est d’être vrai, non de faire joli (la joliesse est une beauté superficielle parce que sans vérité).

La vérité ? Elle n’est point pour les artistes dans la représentation, ni même toujours dans l’expression, mais dans le cheminement, dans l’affirmation, dans le courage, dans ce que Nietzsche appelait le « grand style » celui qui

« commande, qui veut, qui devient logique, simple, clair », celui qui »maîtrise le chaos que l’on est, qui le contraint à devenir forme « , celui qui « n’est pas seulement art mais réalité, vérité, vie ».

Vache de ®

 

Celui qui advient «  lorsque le beau triomphe du monstrueux », et le vrai, ajouterais-je du mensonge.

Beauté et vérité en art vont ensemble - sans quoi ce n’est plus beauté mais joliesse enflure, plus vérité mais crudité ou platitude. C’est en quoi l’art est une leçon qui va bien au delà de l’esthétique.

Faire de sa vie une œuvre d’art ? Ce ne serait qu’un mensonge de plus.

Mais vivre en vérité, et tant pis pour nous si cela fait mal.

Il ne s’agit pas d’enjoliver la vie, ni de la magnifier ni de l’exagérer. Il s’agit encore moins de se perdre dans l’angoisse ou la douleur, mais de les traverser : de passer de l’autre côté du désespoir, de l’autre côté du crépuscule, là où il n’y a plus que tout, là où le soleil se couche sans trembler, et c’est le monde, là où le courage revient, et c’est le monde encore, et nous dedans, perdus et sauvés sous les étoiles..."

Voilà où tu en es exactement Little Bo - Beauté et Vérité dans la maîtrise d’un art qui est le tien.

Et moi je suis "sous les étoiles"...

Merci à tous, j'espère sincèrement que vous passerez un agréable moment.

Sahra Valette